Comment se former pour travailler avec les chevaux ?

Vous êtes passionné par les chevaux et rêvez de passer vos journées à les côtoyer ? Sellez votre curiosité et montez en selle pour une ouverture galopante dans le monde de l’équitation ! Cet article vous guidera au trot comme au galop vers les secrets de la formation pour travailler avec nos puissants compagnons à crinière. Alors, prêt à bondir en selle ?

Connaissance des besoins fondamentaux des chevaux #

Se mettre aux sabots du cheval

Il y a quelques années, je suis tombée dans la grande marmite des passionnés de chevaux. Équitation, élevage, vie à la campagne ont depuis pris une immense place dans mon quotidien. Cependant, l’émerveillement offert par l’observation des chevaux et la joie de partager des moments privilégiés avec eux m’ont vite poussée à me pencher sur leurs besoins fondamentaux.
Si l’on désire réellement bien interagir avec les chevaux, une connaissance fiable de leurs besoins est irremplaçable. Et, comprenez-moi, un cheval n’est pas une mobylette, on ne peut pas simplement monter et rouler. Le respect et la compréhension doivent impérativement être en première ligne.

Les bases

Par essence, les chevaux sont des animaux de troupeaux, des herbivores mobiles dotés d’une consommation continue. C’est-à-dire qu’ils ont été conçus pour passer la majorité de leur temps à manger, surtout de l’herbe. Cette activité alimentaire participe à leur bien-être mental et physique. Il convient donc de leur offrir une alimentation de qualité, variée et en quantité suffisante. Par ailleurs, l’eau joue un rôle majeur dans la physiologie du cheval. Une attention particulière doit être portée à sa disponibilité et à sa propreté.

À lire Découvrez comment devenir un expert du monde équin grâce à la nouvelle formation à l’Agricampus !

Besoin de mouvement et de compagnie

Un autre point crucial à comprendre est le besoin fondamental pour les chevaux de se mouvoir librement. En effet, ils sont conçus pour se déplacer sur de longues distances chaque jour. Or, trop souvent, nous les confinons dans des box trop petits où ils ne peuvent pas bouger à leur guise. L’un comme l’autre, ces comportements limitent fortement leur capacité à effectuer des mouvements libres et naturels. C’est clairement une invitation à troubles de comportement et physiques. Alors que les maintenir en collectivité, dans un espace qui autorise le mouvement peut éviter bien des soucis.

Au-delà de ce que l’on voit

Un autre point à surveiller avec attention est leur bien-être psychologique. Le cheval est un animal sensible, avec une vie émotionnelle riche. Les mauvais traitements, l’ennui, le stress, la solitude peuvent tous avoir des conséquences désastreuses sur leur état mental. Une nouvelle approche du bien-être animal est sur le point d’être mise en œuvre grâce à l’étude Happy Athlete, qui va analyser le bien-être du cheval de sport.

Il semble évident qu’une connaissance approfondie des besoins fondamentaux des chevaux peut grandement améliorer tant leur bien-être que notre relation avec eux. En investissant du temps et de l’effort pour apprendre à les comprendre, nous assurons que nos équidés sont non seulement bien entretenus, mais aussi heureux et en bonne santé. Et comme le dit Andy Booth, « l’homme qui murmure à l’oreille des chevaux », « Il faut savoir écouter les chevaux. »
En effet, se mettre à leur place, c’est une invite à la découverte d’un monde autrement fascinant, où l’on apprend que les êtres de grande taille comme eux peuvent aussi faire preuve d’une tendresse infinie. Et ce n’est que le début… On ne finit jamais d’apprendre à leur contact!

elevagechevaux.fr - Blog, conseil et astuce sur l'élevage de chevaux est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :